Laurent Perrin

En décembre 2017, Laurent Perrin, 48 ans, paysagiste à l’hôpital de Lons le Saunier et père de deux petites filles, a mis fin à ses jours.

Il avait été reconnu en maladie professionnelle pour malade de Lyme “pour une durée de 6 mois”. Il craignait, comme beaucoup d’autres malades, que sa reconnaissance ne soit pas prolongée.

Nos échanges téléphoniques m’avaient fait découvrir un homme blessé mais combatif. Il souffrait beaucoup du regard des autres, qui ne comprenaient pas forcément son épuisement et ses douleurs.

Il voulait s’investir dans notre Association pour rencontrer des malades et éviter aux autres ce qu’il subissait. La dépression qui le guettait a gagné la bataille. Ne voyant pas l’espoir d’une amélioration, Laurent pris une décision lourde de conséquence malgré tout l’amour qu’il portait à ses filles.

Il voulait que les choses changent. Elles sont en train de bouger et son geste ouvrira peut-être le cœur de ceux qui n’ont pas encore compris la réalité des maladies transmises par les tiques.

La Ville de Lons a manifesté en 2016 son souhait de se voir attribuer par les Autorités de Santé un centre d’accueil et de soin.

Que Laurent soit en paix, enfin. Courage à ses proches et à ses deux petites filles de 4 et 7 ans, qui grandiront sans Papa.

Laurent n’est pas le premier mais il faut qu’il soit le dernier !